AOC Morgon

Le fruit d'un beaujolais, « le charme d'un bourgogne », se plaît-on à dire du côté de Villié-Morgon pour résumer l'harmonie des vins. Au sein des dix crus du Beaujolais, morgon compte parmi ceux qui s'accordent volontiers quelques années de garde pour révéler la subtilité du terroir schisteux.

COULEUR


rouge

POTENTIEL DE GARDE

3 à 10 ans.

PRINCIPAUX CÉPAGES

Oeil: Le morgon est un vin coloré, d'un rouge grenat soutenu et profond à maturité.

Nez: La grande originalité du morgon réside dans ses arômes de kirsch, de fruits mûrs à noyau, d'eau-de-vie de fruit que l'on ne retrouve dans aucun autre cru du Beaujolais. Quelques cuvées révèlent des notes minérales caractéristiques.

Bouche: L'attaque est nette, la matière emplit rapidement la bouche et fait écho aux sensations perçues à l'olfaction. Le morgon est un vin corsé, robuste, dont les cuvées les plus réussies voient leur bouquet s'affiner et s'intensifier au cours du vieillissement. La particularité gustative du morgon a donné lieu à un verbe nouveau dans le vocabulaire du dégustateur : « morgonner ». Morgonner, c'est bien sûr avoir les caractères du morgon, mais aussi une bonne aptitude au vieillissement.

Mets vins: Terrine, gigot d’agneau, gibier à plume (faisan, canard sauvage), fromages.

LES VINS COUP DE COEUR DU GUIDE HACHETTE

LES VINS D’APPELLATION Morgon

Explorez tous les vins sélectionnés par le Guide Hachette des Vins dans cette appellation. Vous cherchez un vin en particulier dans l'appellation ? Utilisez le moteur de recherche trouver un vin en haut de page et affinez vos critères pour trouver à coup sûr le bon vin ou utilisez la recherche par mots clés !

Le Guide Premium

Le Guide Premium

Vous possédez la version PREMIUM du Guide ?

La boutique

Acheter les vins du guide

les vins du guide

Sélection 2020

Accéder à la boutique

    

La communauté

Suivez-nous pour recevoir l’actualité du vin et rester informé de tous nos bons plans.

un mot du vin

Cabernet-sauvignon

Cépage noir le plus diffusé dans le monde après le merlot. Il tient ses lettres de noblesse du Bordelais, notamment du Médoc et des Graves, où il trouve son terroir de prédilection : de belles croupes de graves, des terres chaudes et bien drainées particulièrement propices à cette variété tardive. En Bordelais, le cabernet-sauvignon n'est jamais vinifié seul, mais il peut représenter jusqu'à 75 % du total, le solde étant généralement fourni par le merlot, le cabernet franc ou le petit verdot. Il donne des vins très colorés, denses et tanniques, aux arômes de cassis et de cèdre, qui doivent attendre quelques années pour donner leur pleine mesure. L'élevage en barrique leur donne de la complexité. Le cabernet-sauvignon participe aussi aux assemblages de nombreux vins du Sud-Ouest et à quelques appellations provençales (côtes-de-provence et coteaux-d'aix-en-provence par exemple). Il est également admis dans de nombreuses appellations de Touraine, du Saumurois et d'Anjou.