François Cazin, élu vigneron de l'année du Guide Hachette 2020, Le Petit Chambord (Vallée de la Loire)

Publié le 24-09-2019
Niches ligériennes aux confins de la giboyeuse Sologne, au sud de Blois, les appellations cheverny et cour-cheverny méritent d’être mieux connues. Très attaché à des typicités qui mettent en avant le terroir, François Cazin fait partie des valeurs sûres de ces AOC, dont il extrait d’élégants vins de caractère, tel son cheverny rouge 2018 riche et aromatique, son troisième coup de cœur en quatre éditions du Guide.

 

De Chambord à Petit Chambord

Ici, François Cazin gère avec habileté les 23 hectares d’un domaine familial complanté de cépages rouges et blancs. Quatre générations l’ont travaillé. Les règes, enherbées, s’étirent en bordure du château de Cheverny, que les amateurs de bande dessinée connaissent bien : il servit de modèle au château de Moulinsart dessiné par Hergé. Un château que François 1er songea, un temps, doter de magnificences supérieures à celles de Chambord. Serait-ce la raison pour laquelle ce domaine, campé sur un espace charnière entre Beauce et Sologne, a pris le nom de Petit Chambord ? Quoi qu’il en soit, François Cazin, attentif à des terroirs siliceux qui à la fin du XIXe siècle tinrent en respect le phylloxéra, entend surtout garder les spécificités originelles de sols enfin reconnus par l’œnologie pensante.

 

L’affirmation des cépages

« Nous sommes aujourd’hui très loin de certaines incuries du marché qui faillirent condamner ce vignoble et, en particulier, mettre hors-jeu ce cépage romorantin (réservé aux cour-cheverny) que les amateurs vénèrent pour sa typicité originale. » Depuis leur reconnaissance en AOC (1993), cheverny et cour-cheverny se sont affirmés. « Surtout avec ses blancs », souligne Francis Cazin, qui rend compte avec une sorte de ferveur militante des mille et une attentions apportées à chaque cépage enraciné sur la parcelle la mieux adaptée à son expression. Aux sauvignon et gamay sont dévolus les terres sablonneuses sur argile, pinot noir et romorantin extraient tonicité et minéralité de l’argilo-calcaire. Quant au rarissime orbois, descendant du meslier Saint-François, « il booste nos crémants ».

 

Adaptation

Le but ne varie pas : obtenir une fraîche élégance qui résulte d’un méticuleux travail au chai. « Les processus de vinification, jamais préétablis, nous les adaptons aux potentialités de chaque millésime, avec, toujours, le respect du cépage : levures indigènes, peu de soufre, filtrations parcimonieuses. Nous collons à la HVE (Haute Valeur Environnementale)» Le dernier coup de cœur du Guide ? « C’est une joie qui nous interpelle. Avec un message : continuer à évoluer dans le bon sens»

Découvrez le vin Coup de Coeur du Domaine : cheverny rouge 2018 sélectionné par le Guide Hachette des Vins 2020 !

Voir le vin

Le Guide Premium

Le Guide Premium

Vous possédez la version PREMIUM du Guide ?

La boutique

Acheter les vins du guide

les vins du guide

Sélection 2020

Accéder à la boutique

La communauté

Suivez-nous pour recevoir l’actualité du vin et rester informé de tous nos bons plans.

un mot du vin

Bouchy

Voir cabernet franc.