Arnaud Aucoeur, élu vigneron de l'année du Guide Hachette 2020 (Beaujolais)

Publié le 24-09-2019
Un morgon et deux moulin-à-vent, Arnaud Aucoeur réalise un triplé sur ses bases. Trois coups de cœur qui récompensent une vingtaine d’années d’efforts et qui hissent le domaine parmi les références incontournables du Beaujolais.

 

Relancer la clientèle

La récolte 2018 a marqué son vingtième millésime. Un parcours de deux décennies, dans un contexte pas toujours simple, mais qui n’a pas découragé Arnaud Aucoeur. Bien au contraire... Avec pour point d’ancrage familial l’appellation morgon, il a développé avec son épouse Mélanie un domaine d’une quinzaine d’hectares dans les crus du Beaujolais : moulin-à-vent, juliénas, fleurie, saint-amour, chiroubles, etc. « On a la chance de disposer de très beaux terroirs, et pour moi ils jouent le rôle central dans le vin », expose-t-il. « Mon père vendait déjà ses vins en bouteilles, mais ses clients avaient son âge au moins et nous sommes partis de zéro. Il a fallu reconstituer une clientèle particulière, développer les ventes export. Nous nous sommes relevé les manches pour travailler nos produits au mieux. Aujourd’hui, seule la qualité est récompensée. On a abaissé nos rendements, revu la taille de la vigne, etc. » Parallèlement, Arnaud Aucoeur est négociant-vinificateur : il vinifie des raisins de collègues vignerons en nouant des partenariats à longs termes.

 

Découvrez les trois vins Coups de Coeur du Domaine : moulin-à-vent Tradition Vieilles Vignes 2018, moulin-à-vent 2018 et morgon 2018 sélectionné par le Guide Hachette des Vins 2020 !

Voir les vins

 

Du bois et du coffre

La cuvée de morgon est issue de vignes plantées par le grand-père d’Arnaud Aucoeur. Elles sont âgées de soixante-cinq ans en moyenne, produisant des rendements de 45 hectolitres par hectare. Les sols de schistes granitiques dans lesquels les ceps s’enracinent jusqu’à 3 ou 4 mètres de profondeur sont très pauvres. En vinification, le domaine reste traditionnel : « Je procède comme mon grand-père, avec le moins d’intrants possibles, mais avec des moyens modernes. Les raisins ne sont pas égrappés sauf les années difficiles. Nous pratiquons quelques pigeages et remontages à la bourguignonne pour favoriser la structure ».

Le moulin-à-vent Tradition Vieilles Vignes est réalisé dans le même esprit. La cuvée de moulin-à-vent sans mention complémentaire résulte, quant à elle, d’achats de raisins. Elle est vinifiée dans l’objectif de mettre davantage l’accent sur la fraîcheur, le caractère fruité du gamay. « Ce sont deux vins complémentaires, même si les deux sont amples et charnus ».  

L’élevage a été revu avec un retour à l’utilisation du demi-muid (500 à 600 litres) plutôt que des foudres ces dernières années. « Je ne cherche pas le boisé, mais j’aime bien la micro-oxygénation apportée par le bois. Cela donne du coffre mais aussi de l’ouverture aux vins », précise le vigneron. Les cuvées du domaine disposent aisément d’un potentiel de garde de 5 à 7 ans. Le puissant millésime 2018 devrait les amener plus loin encore…

Le Guide Premium

Le Guide Premium

Vous possédez la version PREMIUM du Guide ?

La boutique

Acheter les vins du guide

les vins du guide

Sélection 2020

Accéder à la boutique

La communauté

Suivez-nous pour recevoir l’actualité du vin et rester informé de tous nos bons plans.

un mot du vin

Puissance

Caractère d'un vin qui est à la fois plein, corsé, généreux et d'un riche bouquet.